Activités et services

Dans cette page, de l’information sur les activités de base des stages, sur l’encadrement et les services offerts par le Centre Romero, sur les familles d’accueil et sur les activités propres aux stages pratiques et aux stages d’implication communautaire.

Activités de base

stagiaireLes « activités de base » sont optionnelles mais elles font habituellement partie de tous les horaires, peu importe le type de séjour. Elles suffisent amplement à remplir un séjour de deux semaines.

– Ateliers de formation : travail et approche du Centre Romero, histoire du Nicaragua, réalité des jeunes, condition des femmes, enjeux de la solidarité Nord-Sud
– Rencontres et échanges avec des jeunes du Centre Romero : animateurs et animatrices à la radio, troupes de danse et de théâtre
– Visite du dépotoir, d’un champ de canne à sucre, d’une plantation de café

– Spectacle culturel (auquel les groupes peuvent participer)
– Cours de danse, de cuisine, de confection de hamacs ou de bracelets
Vente de produits équitables

 – Animation de jeux avec les enfants
– Corvées communautaires ou travail aux champs
Séjours de 24 heures dans une communauté rurale et à la ferme u Centre Romero

Ometepe - J.C– Sorties « culturelles » ou touristiques d’une journée:

Granada (une des plus vieilles villes du continent)
Masaya (capitale de l’artisanat, volcan, prison)
San Juan del Sur (plage sur le Pacifique)
Niquinohomo (village natal du héros national Sandino), San Juan de Oriente (artisanat) et Catarina (belvédère)
Autres possibilités : Managua, île Ometepe, León, etc.

Encadrement et services offerts par le Centre Romero

autobus-titL’équipe du Centre Romero est responsable de l’organisation des stages: planification, transport, hébergement, repas, etc. Des guides accompagnent les groupes dans toutes les activités. Même si certaines personnes du Centre Romero comprennent le français ou l’anglais, les stages se déroulent entièrement en espagnol.

Selon la taille du groupe, le transport se fait dans un autobus de 15 ou de 25 passagers et, au besoin, plus d’un autobus est utilisé. Le transport est offert pour toutes les activités prévues à l’horaire, y compris les voyages vers ou à partir de l’aéroport. Dans les premières journées, les stagiaires s’installent dans le dortoir du centre communautaire afin de leur permettre un temps d’adaptation à la ville, au climat, à la langue, etc. Sur demande, les groupes moins nombreux ou quelques personnes des groupes peuvent être hébergées dans des chambres de deux ou quatre lits.

nicr 015Pendant qu’ils sont hébergés au centre communautaire, les groupes y prennent tous leurs repas, sauf lorsqu’ils sont en sortie à l’extérieur de Nandaime. De l’eau embouteillée est disponible en permanence, de même que des moustiquaires. Au début du séjour, il est possible de laisser les billets d’avion et objets de valeur dans un coffre. Un gardien assure la sécurité des visiteurs et visiteuses 24 heures sur 24. Pour des urgences, le Centre Romero dispose de téléphones et d’Internet, mais les groupes sont priés d’utiliser les services d’un cybercafé pour leurs communications personnelles.

Familles d’accueil

Les groupes qui le désirent sont invités à séjourner dans des familles d’accueil. Elles sont toutes situées à plus ou moins dix  minutes à pied du Centre Romero et sont toutes concentrées dans un même secteur.

Familels-5Les familles d’accueil sont soigneusement choisies : soit les parents travaillent avec Centre Romero, soit les jeunes de la famille sont impliqués directement dans un ou plusieurs de ses projets. Il est possible de vivre à une ou deux personnes par famille. La majorité des familles d’accueil comptent plusieurs enfants.

Toutes les familles s’engagent par contrat, auprès du Centre Romero à offrir un minimum d’intimité, d’hygiène et de confort aux stagiaires. Ainsi, les stagiaires peuvent compter sur une chambre qui leur est réservée, sur de l’électricité et de l’eau courante. À noter que le contrat entre les familles et le Centre Romero stipule notamment que celles-ci ne peuvent accepter de cadeaux ou de dons des stagiaires.

Stages pratiques ou professionnels

En plus des activités de base, les stages pratiques ou professionnels comprennent des périodes réservées à des activités plus spécialisées. Les exemples qui suivent sont basés sur des expériences passées. Des stages dans d’autres disciplines seraient possibles, par exemple en travail social, en physiothérapie, en agriculture, etc.

Stage en soins infirmiers

IMG_0084Sous la supervision d’une docteure du Nicaragua, et accompagnées d’un enseignant ou d’une enseignante de leur école, les étudiantes peuvent offrir des consultations médicales à la population, autant des jeunes que des adultes ou des personnes âgées. Les consultations peuvent se faire dans les installations du centre communautaire mais aussi dans des communautés rurales, dans des écoles, au dépotoir, etc. Comme la priorité du Centre Romero, en matière de santé, est la prévention et la promotion d’habitudes de vie saines, les étudiantes sont invitées à préparer des ateliers de formation ou des capsules informatives pour la radio sur des thématiques comme la propreté corporelle, les MST, la qualité de l’eau, etc.

Stage en éducation à l’enfance

Pour cette sorte de stage, le groupe n’a pas besoin de la supervision officielle d’un spécialiste ou d’une spécialiste du Nicaragua. Les activités doivent tout de même être préparées en collaboration avec l’équipe du Centre Romero pour s’assurer qu’elles seront bien reçues par les jeunes de Nandaime et qu’elles respecteront les orientations générales du Centre Romero en matière d’intervention.

Stage en communication ou en journalisme (à la radio communautaire La Nandaimeña)

En collaboration avec l’équipe de la radio, les étudiants-es peuvent commencer par se familiariser avec la politique de la radio communautaire, le contexte dans lequel elle évolue, l’organisation du travail, les appareils, etc. Les étudiants-es peuvent élaborer des capsules informatives et des campagnes d’information sur l’environnement,  les droits humains ou la santé, visiter des communautés pour y réaliser des reportages, etc. La maîtrise de l’espagnol est ici particulièrement importante.

Implication communautaire

Le Centre Romero invite ceux et celles qui ont envie de « faire quelque chose » à préparer des activités pour les jeunes. Il est possible de donner des cours de français ou d’anglais aux jeunes du Nicaragua, de leur enseigner les rudiments d’un art ou d’un métier, d’animer pour eux et elles des jeux ou des activités éducatives. Tout dépend de l’imagination des groupes !

becquets

De même, il est facile d’organiser des séances de travail aux champs quand les groupes vont à la ferme ou dans des communautés rurales. Certains groupes décident d’y passer plusieurs jours pour faire de l’irrigation, de la cueillette, du débroussaillage, de l’aménagement paysager, etc. Le temps de l’année et la température influencent beaucoup le choix des tâches.

Toutefois, si un groupe veut travailler sur un projet qui entraîne des frais, il doit amasser les fonds nécessaires à sa réalisation. Actuellement, les deux principaux projets proposés par le Centre Romero sont l’aménagement et la rénovation de sa ferme-école et de sa garderie.

Voir le projet de relance de la garderie du Centre Romero.

Pour les gens de Nandaime, la ferme est un lieu de repos, un moyen de décrocher de la vie quotidienne. Mais beaucoup d’aménagements restent à faire pour rendre les lieux plus accueillants et les mettre davantage en valeur. Par exemple, le Centre Romero voudrait y aménager des sentiers, y installer des tables de pique-nique ou des jeux pour les enfants, inventorier les espèces végétales et les présenter sur des écriteaux, etc.

Toujours à la ferme, un groupe a déjà aménagé une section de « clôture vivante ». En plus d’une clôture métallique standard, qui entoure la ferme au complet, le Centre Romero souhaite installer, en parallèle, une « clôture végétale » servant notamment à couper le vent, à embellir les lieux et à barrer la route aux animaux et aux insectes nuisibles provenant des champs avoisinants.