Types de séjours

Peu importe l’âge des participants-es ou le type de séjour, les « stages » sont avant tout une expérience formatrice, qui permet de nombreux apprentissages sur la coopération au sein d’un groupe, la connaissance de soi, la citoyenneté, la consommation, l’environnement, la langue espagnole, les relations interculturelles.

Règle générale, un stage permet surtout une bonne prise de conscience sur les inégalités entre le Nord et le Sud, sur nos responsabilités en tant que citoyens et citoyennes du Nord. Plus d’information sur notre vision de la solidarité et des stages dans le livre Stages internationaux : de l’illusion d’aider à la solidarité.

Différentes formules, adaptables à vos besoins :

Tous les types de stages sont construits autour du modèle du stage de sensibilisation. Nous vous présentons ici les plus populaires, mais d’autres formules ont déjà été expérimentées : des stages pour des jeunes de centre jeunesse, pour des retraités-es, pour des groupes religieux, pour des agronomes, etc.

Initiation à la coopération internationale (stage de sensibilisation)

(photo C. Argüello/CCOAR)

(photo C. Argüello/CCOAR)

Le stage de sensibilisation représente le séjour standard que le Centre Romero offre depuis les tout débuts. Un groupe compte en moyenne une quinzaine de personnes et réalise un séjour d’une durée de deux ou trois semaines. Ce stage d’initiation s’adresse principalement aux jeunes mais reste adapté à des personnes de tous âges qui recherchent un premier contact avec la réalité du Sud et le monde de la coopération internationale.  Les  activités de base essaient d’établir un équilibre entre la participation communautaire, les conférences, la découverte de la culture nicaraguayenne, les sorties d’une journée, la vie au centre communautaire et la vie dans les familles.

Stage pratique ou professionnel

(photo C. Argüello/CCOAR)

(photo C. Argüello/CCOAR)

Des stages pratiques liés à divers domaines d’études sont possibles. Le Centre Romero accueille notamment des groupes d’étudiantes en soins infirmiers (niveau collégial) depuis 2004. Il a déjà accueilli des groupes en travail social, en éducation à l’enfance, en arts plastiques, en communication. Il a aussi déjà fait des propositions à des groupes d’étudiants-es en construction ou en agriculture, notamment. Chaque horaire est unique : Spirale et le Centre Romero font tout pour qu’il soit adapté aux besoins du groupe, pour que les activités de stage soient compatibles avec les objectifs scolaires ou professionnels des stagiaires. Il est souvent nécessaire d’allonger la durée du séjour à trois ou à quatre semaines.

Implication communautaire

(photo C. Argüello/CCOAR)

(photo C. Argüello/CCOAR)

La particularité de ce type de séjour est de prévoir plus de temps pour du travail manuel ou pour du travail d’animation, tout dépendant des besoins du groupe et de ceux du Centre Romero. Même s’il est question « d’implication communautaire », celle-ci se fait dans un esprit d’échange et d’entraide, où les Nicaraguayens-nes nous apportent plus que ce que nous pouvons leur apporter. Dans certains cas, les groupes doivent prévoir des frais supplémentaires s’ils veulent travailler sur un projet précis.