Spirale et la situation au Nicaragua

Spirale et la situation au Nicaragua

[Mot du président du conseil d’administration de Spirale]

Bonjour sympathisantes et sympathisants de Spirale,

Depuis le début des événements qui secouent le Nicaragua, nous avons constaté comme vous toutes et tous que la mort de plus de 200 personnes et les blessures subies par plus d’un millier de citoyennes et de citoyens dans ce pays avec lequel nous entretenons des liens amicaux depuis 30 ans, est une plaie béante difficile à guérir. Notre silence jusqu’ici en était un de réflexion sur les choses à mettre en place pour soutenir le mieux possible notre partenariat historique avec un organisme local qui voit sa mission d’aide et d’animation auprès des enfants et des familles mis en péril par l’impossibilité d’organiser des stages finançant essentiellement cette mission, dans un tel contexte socio-politique, c’est pourquoi nous allons vous exposer, à la suite de ce texte, notre stratégie de soutien dans l’immédiat.

 

Robert Nolet, pour le conseil d’administration de Spirale

[Rétrospective des événements]

Depuis le 18 avril 2018, la situation est alarmante au Nicaragua exposant la population déjà appauvrie à des conditions de vie plus que précaires. Bien que les violences soient concentrées dans certaines villes, notamment Masaya et Managua, le pays en entier est paralysé par la crise sociale qui survient : barrages routiers et routes barrées, approvisionnement limité dans les villes (argent, nourriture, etc.), milliers de mise à pied, peur, deuils…

Deux mois et demi après les premiers soulèvements de la population le 18 avril dernier, le peuple nicaraguayen dresse un bilan macabre : entre 220 et 309 morts (selon cet article de Radio-Canada) vies fauchées jonchent le terrain pavé de ses revendications.

Voici une rétrospective des événements à travers quelques articles qui traitent du sujet pour vous permettre de vous faire une tête sur ce qui se trame.

D’avril 2018 à aujourd’hui…

[Le Monde : Cinq dates pour comprendre la crise ]: https://www.lemonde.fr/ameriques/article/2018/06/14/manifestations-meurtrieres-au-nicaragua-cinq-dates-pour-comprendre-la-crise_5315224_3222.html

Juillet 2018

[5 juillet 2018 – La Presse : La rue qui n’a pas peur de son président, un dossier de Marc Thibodeau, journaliste envoyé au Nicaragua] : http://mi.lapresse.ca/screens/da5ab06e-5143-49c8-8d31-1804c8c5f4b7__7C___0.html

[6 juillet 2018 – La Tribune de Genève : Nicaragua : opération policière meurtrièrehttps://www.tdg.ch/monde/nicaragua-operation-policiere-meurtriere/story/11646679

«Vers six heure du matin, les cloches ont sonné et on a entendu des tirs, ils (les policiers) ont lancé des bombes lacrymogènes, les jeunes ont répliqué avec des mortiers artisanaux», a raconté à l’AFP Eduardo, qui vit à Sutiaba.

Dans les derniers jours, une enquête internationale a été initiée afin d’investiguer sur les gestes de violence :  https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1110683/nicaragua-experts-enquetent-violences

[Appel à la solidarité ] 

Une stratégie de soutien vous sera proposée par Spirale sous peu. Merci de restez à l’affût.

 

 

This post was written by
Administratrice sur le conseil d'administration de Spirale de 2010 à aujourd'hui. Stagiaire au Nicaragua en 2011.
Comments are closed.