Théâtre-forum sur le vivre-ensemble : la pandémie comme un tremplin!

Théâtre-forum sur le vivre-ensemble : la pandémie comme un tremplin!

Quelques nouvelles du projet…

En juin 2019, nous étions fier.ères récipiendaires d’une bourse offerte par la Caisse populaire Desjardins de Limoilou pour la réalisation d’un théâtre-forum sur le vivre-ensemble qui serait présenté auprès d’élèves du secondaire et de l’éducation aux adultes du quartier. Nous souhaitions proposer un outil de sensibilisation puissant visant à contrer le racisme et la discrimination, soit le théâtre-forum, où les répliques des artistes se mêlent à la voix des participant.es pour réfléchir ensemble à un monde meilleur, plus ouvert, plus accueillant. Nous en parlions d’ailleurs  dans un article paru en septembre 2019. Les événements entourant la pandémie de COVID-19 ont, vous vous en doutez, chamboulé quelque peu nos plans… Voici une brève rétrospective du travail accompli pour donner vie à notre projet.

Phase préparatoire et écriture

Qu’est-ce qui définit l’appartenance? Est-ce que la conciliation entre multiples cultures semble possible? Qu’est-ce qui favorise le vivre-ensemble? Qu’est-ce qui ne le favorise pas? 

Comment répondre adéquatement à ces questions si délicates ? Dès l’automne 2019 et à l’hiver 2020, nous avons animé trois séances de discussions, en présence d’élèves du secondaire (des écoles de La Cité et Jean-de-Brébeuf) ainsi que d’élèves d’un centre d’éducation aux adultes (Centre Louis-Jolliet). Ces rencontres nous ont mené.es vers l’écriture de trois scènes à travers lesquelles nous pouvons retrouver  plusieurs thèmes porteurs dont le paradoxe de l’invisibilisation des différences culturelles, l’ethnocentrisme, la communication interculturelle, l’intégration des nouvelles  personnes immigrantes, le communautarisme, les préjugés et les stéréotypes, etc.. Grâce à la plume de la talentueuse Élizabeth Baril-Lessard, autrice de la relève de Québec dont les œuvres sont traversées par des enjeux d’actualité, des personnages ont pris vie. Les défis vécus par les personnes issues de la diversité ont ainsi été illustrés dans trois scènes tirées du quotidien. L’objectif était de susciter des réactions ainsi que des échanges au sein du public. Si certaines répliques tracent un sourire sur le visage des spectacteurs.rices, d’autres dessinent plutôt de l’indignation. 

En bref, les scènes ont été pensées de manière à susciter de riches discussions, et à propulser le public dans la réalité de certains personnages en scrutant diverses répliques – comme nous l’aurions fait dans un véritable théâtre-forum. C’est là une manière de relier l’art théâtral à l’éducation populaire, une des missions de Spirale.

C’est là une manière de relier l’art théâtral à l’éducation populaire, une des missions de Spirale.

En février 2020, nous avons fait la rencontre de la metteure en scène Natalie Fontalvo qui s’est jointe à nous pour mettre les mots sur scène.

Le projet sur pause

Malheureusement, notre belle lancée créative s’est arrêtée brusquement au printemps 2020, quelques jours avant une lecture publique lors de laquelle nous voulions recueillir vos impressions. S’en est suivie, bien évidemment, l’annulation des représentations scolaires. 

Relance numérique

Et puis, à l’automne 2020, le projet a repris, comme un phénix qui renaît de ses cendres, sous une nouvelle forme. Nous avons réfléchi longuement à la meilleure façon de poursuivre le projet. Mais comment faire du théâtre, dans les écoles, en pleine pandémie? Attendre un contexte plus favorable ou se réinventer? Dans la foulée du mouvement Black Lives Matter, de la tragédie entourant le décès de Joyce Echaquan, de la polémique universitaire sur le mot en N,  Rose, Robert, Maude et Marie-Ève, les membres du comité, ont choisi de se retrousser les manches et d’aller de l’avant. Il apparaissait plus urgent que jamais de parler du vivre-ensemble, il fallait, nous aussi, nous tourner vers un mode de diffusion virtuel, tout en préservant l’aspect interactif de notre formule. 

Mais comment faire du théâtre, dans les écoles, en pleine pandémie?

À la fin de l’année 2020, nous avions presque tout en main pour nous lancer dans l’aventure numérique forcée par la pandémie de COVID-19.

Une équipe d’artistes a été mise sur pied et les répétitions ont pu débuter, d’abord en virtuel, et puis en présentiel. Une collaboration s’est créée entre l’équipe de Productions Phare bleu et Georges Rousseau pour la prise d’images. Or, toute cette idéation étant faite, nous avons fait face à un problème de financement, car le coût pour la captation vidéo, pour l’expertise du photographe et celle de la scénographe n’était pas prévu dans notre budget initial. C’est ainsi qu’une demande de subvention a été faite à la Caisse d’économie solidaire Desjardins de Québec et qui a été acceptée par son comité directeur ce qui a permis d’aller gaiement de l’avant.

Antoine Paré-Poirier, Gaëtan Bonnelly, Gaïa Cherrat Naghshi, Carla Mezquita dans la scène 3 (crédit photo: Georges Rousseau)

Le tournage des trois scènes de notre théâtre-forum a eu lieu au Centre Alyne-Lebel samedi, le 13 mars 2021,  et s’est déroulé dans le plaisir. Nous avions le sentiment de nous engager pour une cause nécessaire, et de le faire dans le plus grand respect des mesures sanitaires en vigueur. Purell, masque, distanciation et engagement! 

La suite?

Nous travaillons maintenant assidûment à compléter la trousse pédagogique qui accompagnera les enseignants et enseignantes du secondaire qui souhaitent discuter du vivre-ensemble par l’intermédiaire du théâtre dans leur classe. Cette trousse devrait être lancée pour la rentrée 2021, mais déjà, quelques classes testeront le tout  ce printemps. 

 Nous avons également commencé l’enregistrement de quatre épisodes d’une baladodiffusion intitulée “Construire des ponts entre nous” dans laquelle nous aborderons plus en profondeur les enjeux soulevés dans les scènes et présentons l’envers du décor du théâtre-forum. Bien que nous sommes toujours à la recherche d’un titre original pour ce projet… nous prévoyons présenter les scènes et animer une discussion avec vous très bientôt, à Québec… Restez à l’affût!

(crédit photo : Georges Rousseau)

Merci à la Caisse d’économie solidaire, la coopérative financière des entreprises collectives et des citoyens engagés ainsi qu’à la Caisse Desjardins de Limoilou pour leur soutien au projet de théâtre-forum sur le vivre-ensemble.


This post was written by
Administratrice sur le conseil d'administration de Spirale de 2010 à 2018, A visité le Nicaragua en 2011, elle s'implique toujours comme bénévole dans différents projets.
Comments are closed.